Les atouts de la vie estudiantine à Genève

Postat 19/03/2018 in categoria News

Elena Nani et Daniela Bocan,

Étudiantes en 2ème année de master, Faculté de Langues et Littératures Étrangères, Université d’État de la République de Moldova, Département de traduction, interprétation et linguistique appliquée

Titulaires d’une bourse, dans le cadre du programme universitaire d’échange entre l’UniGe et l’USM (2017-2018)

 

L’Université de Genève, nous en avons entendu parler dès notre première année d’études à la Faculté de Langues et Littératures Étrangères de l’Université d’État de la République de Moldova. Les témoignages des étudiants d’échange nous ont fait rêver… rêver d’une expérience culturelle et interculturelle dans un pays parmi les plus heureux du monde…

Pour réussir, il faut croire en ses rêves, croire en soi, et surtout, il faut que la confiance soit plus grande que la peur de l’inconnu… Alors, gardant à l’esprit cette devise et étant motivées, encouragées et soutenues par nos parents et par nos professeurs, nous avons déposé le dossier de candidature pour tenter notre chance…

Oubliées les insomnies, la tension et la routine au travail quand, un soir de mai, nous avons finalement reçu les lettres d’invitation confirmant notre accueil à l’UniGe, à la Faculté de Traduction et d’Interprétation, pendant le semestre d’automne 2017, dans le cadre d’un programme d’échange entre les deux universités…

C’était indubitablement le début de notre aventure genevoise dénommée séjour académique, en Suisse, dans le pays du chocolat, des banques, de l’immense Lac Léman et des plus belles montres du monde. Ont suivi, c’est vrai, de nombreuses démarches pour obtenir le visa et pour s’inscrire à l’Université, pour trouver un logement à Genève et finalement, pour acheter le billet d’avion…

Arrivées à Genève, nous voilà dans une ville inconnue, découvrant ses rues en taxi, étant éblouies et émerveillées par le luxe, la beauté, et par les marques de renom de l’imposante industrie de l’horlogerie suisse…

Elena devant Unige

Elena Nani devant l’Université de Genève, découvrant la ville (2017)

C’est la bienveillance et la politesse des gens au superlatif que nous avons remarquées dès les premiers jours à Genève… Elles étaient à l’ordre du jour partout dans la ville : dans les rues, à la banque, à l’université, dans les supermarchés… Le sourire ne manquait jamais des visages genevois…

Les premières semaines ont été vraiment stimulantes : Welcome Days, Journées Portes Ouvertes aux Nations Unies, début des cours…

L’UniGe est une université qui bouge constamment, accueillant chaque année de milliers d’étudiants étrangers dans le cadre des programmes d’échange et des accords de collaboration avec d’autres universités partout dans le monde…

Daniela Uni Mail

Daniela Bocan à Uni Mail, Université de Genève (2017)

Qu’il s’agisse de l’enseignement ou de la recherche, on s’y sent toujours attiré par une vie académique de qualité, offrant à l’étudiant la liberté de choisir ses cours, la possibilité d’étudier dans des salles de cours spécialement conçues à cette fin, dotées d’un système informatique performant.

Dans nos recherches nous avons été sans doute confortées par l’accès aux ressources bibliothécaires. L’université met à la disposition des étudiants un fonds de livres richissime consistant des ressources bloquées à la bibliothèque, en format papier ou diffusées en ligne en format électronique.  Les bibliothèques sont accessibles et confortables, ouvertes à tout public sept jours sur sept ; nous avions parfois l’impression qu’il était plus facile de se perdre dans une bibliothèque genevoise que dans un aéroport.

Elena bibliotheque (1)

Elena Nani à la bibliothèque de la Faculté de Traduction et d’Interprétation de l’Université de Genève (2017)

Les cours et l’horaire sont adaptés aux besoins des étudiants. De surcroît, le professeur compte sur l’étudiant en tant que son partenaire. Nous avons eu la possibilité de faire partie de différents groupes d’études  et de  choisir, de façon indépendante,  le sujet de recherche qui nous intéressait. Pour tous les moyens à utiliser nous avons eu carte blanche, alors parfois un nouveau regard jeté sur le problème en question ouvrait une nouvelle piste dans la recherche.

L’université propose aussi des cours d’appui pour améliorer le français en collaboration avec La Maison des Langues, qui sont gratuits pour les étudiants d’échange et qui sont organisés selon les niveaux du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL). Un de ces cours était dispensé  dans la très connue salle Ferdinand de Saussure à Uni Bastions…

Nous avons été hébergées à la Cité Universitaire qui dispose d’un ensemble de services, gratuits ou à faible coût, pour nous simplifier la vie et notamment : accès à l’Internet, épicerie, restaurant, pizzeria, cafétéria, location des salles et Théâtre Cité Bleue.

Notre séjour genevois a été aussi marqué par de nombreuses activités culturelles, ayant pour but d’accompagner les jeunes dans leur intégration au sein de l’institution et leur permettre d’harmoniser études et vie sociale. Ce sont les réseaux d’étudiants Erasmus ESN Genève et AESPRI qui nous ont plongées dans des découvertes culturelles inoubliables, en nous offrant la chance de visiter les plus belles villes suisses : Montreux, Neuchâtel, Lucerne, Zurich, Bâle, Gruyères…

Alors, quoi de plus magnifique, que de se promener en bateau sur le Lac Léman ou dans les rues de Genève infiniment internationales et cosmopolites ; quoi de plus incitant que de faire une randonnée sur le Salève pour admirer les alentours de la ville du haut,  pendant une nuit d’octobre ; quoi de plus savoureux que de faire une dégustation du réputé chocolat suisse aux chocolateries Camille Bloch et Cailler ; quoi de plus merveilleux que savourer l’instant présent avec les amis autour d’une imbattable fondue et d’un vin chaud à la cannelle ; quoi de plus superbe que d’avoir chaque jour devant ses yeux la beauté et l’infinité des montagnes depuis ta fenêtre du 9ème

Le séjour à Genève, en tant qu’étudiantes d’échange, est indubitablement une vraie chance qui marquera pour toujours notre parcours académique et professionnel. Ce n’est qu’en allant en Suisse que nous avons réalisé l’importance des collaborations internationales dans la formation plurivalente et multiculturelle des étudiants. Genève nous a fait croire à la beauté de nos rêves… Cette ville nous a appris à nous battre, à croire en nous-mêmes et à rendre réelles nos aspirations estudiantines…